Download Les collègues du prince sous Auguste et Tibère: de la by Frédéric Hurlet PDF

  • admin
  • April 20, 2017
  • History 2
  • Comments Off on Download Les collègues du prince sous Auguste et Tibère: de la by Frédéric Hurlet PDF

By Frédéric Hurlet

L. a. restauration par Auguste de los angeles collégialité à l. a. tête de l'État ne constitue pas le moindre des paradoxes d un régime qui reposait par ailleurs sur le charisme du pnnceps. Il y avait là une expérience de gouvernement qui avait une originalité et qui mérite une étude d ensemble. l. a. permanence au début de l'Empire de los angeles concept de collega est un phénomène bien attesté qui justifie l'attention portée à l'analyse des pouvoirs exercés dans un cadre collégial; ce qu'il est d'usage de désigner par los angeles «co-régence » n'est donc pas une fiction juridique et s'apparente à une réalité du droit public. element de départ obligé, l'approche constitutionnelle inscrit cette nouvelle forme de partage des pouvoirs dans le cadre et le prolongement des associations républicaines : los angeles «co-régence» apparaît à ce titre comme une composante du principat qui contribue à renforcer le mythe de los angeles Res publica restituta. Mais il fallait aussi élargir los angeles standpoint, et découvrir ce qui se cachait derrière une telle façade légale. los angeles imaginative and prescient des Italiens et des provinciaux permet à cet égard de dévoiler ce qui restait encore de iure un arcane, dans l. a. mesure où le collègue du prince était perçu en dehors de Rome comme le membre de l. a. Domus Augusta et le garant de los angeles continuité familiale du pouvoir. On est ainsi moveé avec Auguste de l'ancienne collégialité concurrentielle à une nouvelle collégialité dynastique : transformation capitale qui définit mieux le rôle joué par les différents «co-régents» (Agrippa, Drusus l'Ancien, Tibère avant son avènement, Germanicus et Drusus le Jeune) et qui vient réalimenter le débat sur l'ambiguïté foncière du régime impérial.

Show description

Read or Download Les collègues du prince sous Auguste et Tibère: de la légalité républicaine à la légitimité dynastique PDF

Best history_2 books

Les collègues du prince sous Auguste et Tibère: de la légalité républicaine à la légitimité dynastique

Los angeles restauration par Auguste de los angeles collégialité à l. a. tête de l'État ne constitue pas le moindre des paradoxes d un régime qui reposait par ailleurs sur le charisme du pnnceps. Il y avait là une expérience de gouvernement qui avait une originalité et qui mérite une étude d ensemble. l. a. permanence au début de l'Empire de l. a. concept de collega est un phénomène bien attesté qui justifie l'attention portée à l'analyse des pouvoirs exercés dans un cadre collégial; ce qu'il est d'usage de désigner par los angeles «co-régence » n'est donc pas une fiction juridique et s'apparente à une réalité du droit public.

Roman Republican coin hoards

Sorry, very negative test, the plates are virtually misplaced.

Cadet Gray: A Pictorial History of Life at West Point as Seen Through its Uniforms

This can be a extensive historical past of the U. S. Armys cadet corps and academy with many interval illustrations, smooth photos, and masses fabric on uniforms, drawing seriously at the West element Museum Collections. the us army Academy was once validated in 1802 at West element, big apple, at the Hudson River.

Extra resources for Les collègues du prince sous Auguste et Tibère: de la légalité républicaine à la légitimité dynastique

Example text

La maladie d'Auguste avait posé, pour la première fois de façon aussi aiguë, le problème crucial de la survie du principat. La crise politique qui s'ensuivit mit alors à nu la faiblesse d'un régime qui affirmait progressivement son caractère dynastique, mais qui n'était pas en mesure de désigner ouvertement Marcellus comme succes­ seur. Le concours d'Agrippa fut à cet égard indispensable pour résoudre une telle difficulté : la remise de l'anneau montre bien dans quelle mesure le fidèle second du régime était considéré par le prince comme le seul de son entourage à pouvoir garantir avec quelque chance de succès la continuité du pouvoir impérial au profit de la dynastie.

Roddaz, Agrippa, p. 312-314. Un tel geste ne prend toute sa significa­ tion que par référence au précédent d'Alexandre, qui avait désigné Perdiccas 55 56 57 58 59 LA NAISSANCE DE LA « CO-RÉGENCE » 35 tement par les dispositions d'Auguste - ce dont Dion Cassius s'étonne - et ne pouvait envisager une succession que dans l'avenir. La maladie d'Auguste avait posé, pour la première fois de façon aussi aiguë, le problème crucial de la survie du principat. La crise politique qui s'ensuivit mit alors à nu la faiblesse d'un régime qui affirmait progressivement son caractère dynastique, mais qui n'était pas en mesure de désigner ouvertement Marcellus comme succes­ seur.

La conclusion est dès lors indis­ cutable : les pouvoirs d'Agrippa étaient supérieurs à ceux d'un simple légat impérial. Th. Mommsen et R. Syme sont, à notre connaissance, les pre­ miers à avoir défendu l'idée qu'à l'instar d'Auguste, Agrippa avait été investi en vue de sa mission en Orient d'un imperium qui lui était propre; leur approche diverge toutefois dans le détail. Le savant alle­ mand a défini les pouvoirs d'Agrippa comme un imperium maius, mais nudum et secondaire par rapport à celui du prince : il s'agissait d'un pouvoir supérieur à celui de tout gouverneur, mais dépourvu d'un domaine de compétences et d'attributions propres et attaché pour cette raison à un mandat spécial du prince ; i l précise, en citant en note l'exemple d'Agrippa, qu'«il arrive plus d'une fois ...

Download PDF sample

Rated 4.18 of 5 – based on 31 votes