Download Au-dela du systeme penal : L'integration sociale et by Jean Poupart, Suzanne Arcand, Julie Cantin PDF

  • admin
  • April 21, 2017
  • Symmetry And Group
  • Comments Off on Download Au-dela du systeme penal : L'integration sociale et by Jean Poupart, Suzanne Arcand, Julie Cantin PDF

By Jean Poupart, Suzanne Arcand, Julie Cantin

Show description

Read Online or Download Au-dela du systeme penal : L'integration sociale et professionnelle des groupes judiciarises et marginalises PDF

Similar symmetry and group books

Groups Trees and Projective Modules

Booklet by means of Dicks, W.

From Summetria to Symmetry: The Making of a Revolutionary Scientific Concept

The idea that of symmetry is inherent to fashionable technology, and its evolution has a fancy background that richly exemplifies the dynamics of clinical switch. This examine is predicated on basic assets, awarded in context: the authors research heavily the trajectory of the concept that within the mathematical and clinical disciplines in addition to its trajectory in artwork and structure.

Extra info for Au-dela du systeme penal : L'integration sociale et professionnelle des groupes judiciarises et marginalises

Example text

Mais l’affirmation de l’égalité de principe des individus s’est imposée dans les pays démocratiques et modernes : le racisme « biologique » et naturaliste a quasiment perdu droit de cité, les femmes ont acquis la plupart des droits réservés aux seuls hommes, y compris un pouvoir inédit, celui de choisir de procréer, les enfants sont de plus en plus considérés comme des sujets égaux entre eux et pouvant s’engager dans les mêmes compétitions scolaires, de nombreuses minorités ont acquis, en principe, une égale dignité.

On peut aussi définir des seuils minimaux de revenus au-dessous desquels il n’est pas concevable de laisser tomber un individu ; c’est le système des allocations universelles. Enfin, l’État-providence modère les inégalités destructrices par l’impôt progressif sur le revenu, par la redistribution et par les transferts sociaux, par certains systèmes de retraite et d’aides directes aux individus, comme les bourses destinées aux étudiants. Cette brève évocation de faits et d’analyses bien connus vise à rappeler que l’intégration sociale est une construction, construction des théories sociales et des théories sociologiques, bien sûr, mais aussi construction pratique des sociétés dont on peut considérer qu’elles travaillent sur ellesmêmes pour assurer leur intégration.

La ville et « l’étranger » seraient le symbole de la modernité (Simmel, 1990), pendant que l’ambivalence, l’incertitude et la réflexivité remplaceraient l’adhésion supposée des individus à leurs rôles dans le monde traditionnel. À terme, pour reprendre la formule d’Habermas (1987), la modernité séparerait le système et le monde vécu. De toute façon, les sociétés modernes seraient, par nature, faiblement intégrées ; elles auraient une intégration plus fragile, plus aléatoire, plus incertaine, puisque le système est d’une infinie complexité, puisque le changement est au principe même du fonctionnement, puisque la pluralité des valeurs y est progressivement admise.

Download PDF sample

Rated 4.54 of 5 – based on 17 votes